Quels pays sont concernés par le K-ETA en Corée du Sud ?

La K-ETA (Korea Electronic Travel Authorization) sera obligatoire pour les voyageurs sans visa de 49 pays, dont la France et la Belgique.

Par conséquent, les citoyens des pays qui ont conclu un « accord d’exemption de visa » avec la République de Corée du Sud (par exemple, la France) ou qui sont autorisés à se rendre en Corée du Sud sans visa doivent obtenir l’autorisation de la K-ETA au moins 24 heures avant l’enregistrement du billet en cas de voyage sans visa. S’ils n’ont pas d’autorisation K-ETA ou de visa, ils se verront refuser l’embarquement sur le vol à destination de la Corée du Sud. Vous devrez payer des frais de demande de 10 000 KRW (environ 8 EUR). Une fois que vous aurez obtenu l’autorisation K-ETA, vous pourrez l’utiliser pour des entrées multiples pendant la période de validité de deux ans.

 

Qu’est-ce que la K-ETA (Korea Electronic Travel Authorization) ?

La K-ETA, Korea Electronic Travel Authorization, est une procédure obligatoire pour les ressortissants étrangers qui peuvent entrer en Corée sans visa. Ils doivent demander une autorisation avant de se rendre en Corée par le biais du site web de la K-ETA (www.k-eta.go.kr) ou de l’application mobile.

 

Quels pays doivent avoir la K-ETA ?

Pays nécessitant une autorisation K-ETA : 

  • France, Albanie, Allemagne, Andorre, Autriche, Barbade, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Dominique, Espagne, Estonie, États-Unis, Finlande, Grèce, Guam, Guyana, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Mexique, Monaco, Nicaragua, Norvège, Nouvelle Calédonie, Palaos, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Marin, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Vatican, Venezuela.

Toutefois, en raison de la situation actuelle de pandémie de COVID-19, à partir du 1er septembre 2021, la K-ETA ne sera accessible qu’aux citoyens des 49 pays qui peuvent entrer en Corée sans visa et aux entrepreneurs et personnes ayant des activités commerciales préférentielles des 63 pays dont l’entrée sans visa est temporairement suspendue.

Pour rappel la validité est de 2 ans à compter de la date d’approbation, quel que soit le nombre de participations pendant la période de validité. Sans celui-ci, il votre voyage, se verra interdit en Corée du Sud. Les frais sont de 10 000 KRW (environ 8 EUR).

 

Quelle est la procédure à suivre pour obtenir l’autorisation K-ETA ? 

Si vous avez envie de découvrir le temps en Corée du Sud, et voyager vers ce pays, pensez à vous y prendre à  l’avance pour réaliser la procédure d’obtention de votre K-ETA.

   1) Vous devez faire votre demande sur le site Internet de la K-ETA (www.k-eta.go.kr) ou sur l’application mobile au moins 24 heures avant la facturation du billet.

   2) Normalement, l’autorisation sera accordée dans les 30 minutes si les données du voyageur ne présentent aucun inconvénient. Si une analyse rigoureuse supplémentaire est nécessaire, le résultat sera notifié dans les 24 heures.

   3) L’autorisation ou le résultat de la demande sera envoyé à l’adresse électronique du voyageur.

 

Lire également pour votre futur voyage en Corée du Sud :

Laisser un commentaire